Calendrier

Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 << < > >>
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Annonce

Qui est en ligne?

Membre: 0
Visiteur: 1

rss Syndication

Archives

05 Jul 2012 - 00:15:56

François Mitterrand

François Mitterrand concède enfin la pub à la FM, Canal Plus démarre son compte à rebours et le plan câble promet la multiplication des chaînes. Il n'en faut pas plus pour que des émetteurs franchissent les frontières, au nez et à la barbe des gabelous, sous l'étiquette anonyme de « matériel électronique ». Histoire de tâter le terrain, des télévisions se mettent à éclore tout doucement au printemps. L'opposition politique prend l'initiative. Dans un premier temps à Fréjus. Son maire UDF, Philippe Léotard, le frère de l'acteur, obtient des programmes fournis par RTL, Hachette, l'INA et d'autres, afin d'alimenter Télé Estérel Méditerranée, de 10 à 22 h, chaque jour de la dernière semaine de mai. Miracle étonnant d'une certaine diplomatie, cette pirate n'est pas saisie. Elle interrompt tout de même ses émissions de son propre chef.
Etape suivante : ClermontFerrand. Cette fois, c'est le service public qu'on réduit au silence. Le lundi 4 juin, à 19 h 30, des ondes venues d'ailleurs chassent de sa fréquence le bulletin paroissial de FR3 pour la diffusion d'un « Autre Journal », comme il est baptisé. Encore une initiative proche de l'UDF. L'un de ses promoteurs n'est autre que le directeur de l'information de la radio locale privée Radio Chamalières Locale, qui compte dans son conseil d'administration un certain Valéry Giscard d'Estaing...
Le bouquet final de cette vague printanière, c'est Canal 5 à Paris. Il rassemble une belle brochette de « médiaspeople » : Guy Sitbon, André Bercoff alias Caton, et JeanLouis Bessis, l'avocat des premières radios libres. Ils disposent de moyens importants. Pour une initiative spectaculaire : garder l'antenne 24 h sur 24. Dans la nuit du 20 juin, un émetteur relativement puissant, monté dans la chambre 313 du Flatotel, face à la Maison de la Radio, envoie dans l'éther une rafale de clips, de pubs et de directs aléatoires. Ce programme nonstop est interrompu le 21 à 15 h par l'arrivée sur place d'une poignée de policiers débonnaires et de techniciens assermentés. Evidemment le matériel est confisqué et les animateurs inculpés. « Oui, c'est vrai, rétorque Bessis, nous n'avons pas le droit d'émettre, mais aucune sanction n'est prévue par la loi. Donc notre entreprise ne présente aucun caractère illégal. » Non lieu, admet le juge Grellier, le 29 août de la même année. Une véritable campagne de pression, en faveur des télés privées s'organise alors dans la presse et les couloirs du pouvoir. Les rumeurs se multiplient : le gouvernement envisage l'abolition du monopole TV avant les élections de 1986. Jacques Séguela en personne confirme.

Lien permanent vers l'article complet

http://web30.sosblog.fr/Premier-blog-b1/Francois-Mitterrand-b1-p12.htm

Commentaires

Cet article n'a pas de Commentaire pour le moment...


Laisser un commentaire

Statut des nouveaux commentaires: Publié





Votre URL sera affichée.


Veuillez entrer le code contenu dans les images


Texte du commentaire

Options
   (Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)